YIJING


YIJING
YIJING

YIJING [YI-TSING] (635-713)

Le dernier des grands pèlerins bouddhistes chinois, qui emprunta la route maritime pour gagner l’Inde. Né au Zhili (Hebei), près de Pékin, Yijing entre en religion à sept ans; à quinze ans, il décide de se rendre dans la patrie du Bouddha. Longtemps après, à trente-sept ans (671), il quitte Yangzhou sur un bateau persan. Son voyage va le mener d’abord à Shrîvijaya (Sumatra), où il étudie le sanskrit pendant six mois, puis à Tâmralipti (dans le golfe du Bengale, près de l’actuel Calcutta), en 673. Il visite les lieux saints et s’établit à Nâlandâ, où il reste dix ans. En 685, il reprend la mer à Tâmralipti, emportant avec lui un grand nombre de textes et de reliques, se réinstalle à Shrîvijaya pour plusieurs années et y entreprend, avec l’aide de quelques moines qu’il est allé chercher à Canton en 689, la traduction des ouvrages qu’il a rapportés. C’est à Shrîvijaya qu’il rédige le Nanhai jigui neifa zhuan (Relation sur le bouddhisme, envoyée des mers du Sud ) et le Xiyu qiufa gaoseng zhuan (Relation sur les moines éminents qui sont allés chercher la Loi dans les contrées occidentales ), ouvrages qu’il envoie en Chine en 692. En 695, il rentre dans ce pays où il est accueilli par l’impératrice Wu Zetian, la veuve de Taizong, qui vient au-devant de lui à Luoyang. Il rapporte quatre cents ouvrages et plus de trois cents reliques. Yijing a traduit cinquante-six textes, en deux cent trente juan (volumes chinois), œuvres appartenant pour la plupart au Grand Véhicule. On lui doit aussi la traduction d’une partie du vinaya des Mûlasarvâstivâdin. Yijing n’est pas, comme Xuanzang, un bon sanskritiste. Son œuvre comporte des inexactitudes et des négligences, mais il a laissé un témoignage irremplaçable, parce qu’unique, sur l’état du bouddhisme en Insulinde; sa description complète aussi celle qu’avait donnée de l’Inde Xuanzang.

Yijing ou Yi king
recueil de textes "classiques" chinois (V. jing).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Yijing — 1 Original name in latin Yijing Name in other language I ching, I ching ts un, I ching ts’un, Yijing, Yijing Xiang, yi jing, yi jing xiang State code CN Continent/City Asia/Shanghai longitude 39.6393 latitude 113.21403 altitude 994 Population 0… …   Cities with a population over 1000 database

  • Yijing — [Classic of Changes] For more than two thousand years the Yijing or Classic of Changes (also transliterated I Ching and often known as Book of Changes) was viewed as the ‘first of the [Chinese] Classics’, a divination manual and repository of… …   Encyclopedia of Contemporary Chinese Culture

  • Yijing — or I Ching (Chinese; Book of Changes ) Ancient Chinese text, one of the Five Classics of Confucianism. The main body of the work, traditionally attributed to Wenwang, contains a discussion of the divinatory system used by wizards in the Zhou… …   Universalium

  • Yijing — Das I Ging (chin. 易經 / 易经, yì jīng, W. G. I Ching, auch: I Jing, Yi Ching, Yi King), das „Buch der Wandlungen“ oder „Klassiker der Wandlungen“ ist der älteste der klassischen chinesischen Texte. Das Buch ist auch als Chou I (周易, Zhōu Yì) bekannt …   Deutsch Wikipedia

  • Yijing — Yi Jing Pour les articles homonymes, voir Yi Jing (homonymie). Le Yi Jing est souvent imagé par le Taijitu entouré des trigram …   Wikipédia en Français

  • Yijing Holiday Hotel — (Zhongxiang,Китай) Категория отеля: Адрес: No.10, Anlufu Middle Road, 431900 Z …   Каталог отелей

  • Yijing (Mönch) — Ungefähre Reiseroute von Yì Jìng Yì Jìng oder I Tsing (Yijing, Yiqing, I Ching) (chin. 義淨 / 义淨, Yì Jìng, chin. 三藏法師義淨 / 藏法师义淨, sān zàng fǎ shī yì jìng; * 635; † 713) war ein buddhistischer Mönch, der zur Zeit der Tang Dynasti …   Deutsch Wikipedia

  • Battle of Yijing — Infobox Military Conflict conflict=Battle of Yijing partof=the wars of the Three Kingdoms caption= date=198 March 199 place=Yijing, Hebei, China casus= territory= result=Yuan Shao victory combatant1=Yuan Shao combatant2=Gongsun Zan Heishan… …   Wikipedia

  • Yi king — Yijing ou Yi king recueil de textes classiques chinois (V. jing) …   Encyclopédie Universelle

  • И цзин — (Yijing, кит. I Ching Книга перемен), др. кит. кн., одна из пяти классич. книг конфуцианства. Первоначально это была кн. по гаданию, но в эпоху династии Хань (206 г. до н.э. 220 г. н.э.) ее буквальное содержание было переосмыслено в универсальную …   Народы и культуры